L Ombre Du Mal Critique Essay

| Genre : C'est Dans Les Vieux Poe Qu'on Fait Les Meilleures Soupes.

Si Edgar Allan Poe avait écrit une dernière nouvelle avant de mourir, cela aurait pu être celle-ci. Une sorte de récapitulatif de son oeuvre, foisonnant, un peu postmoderne aussi, où il se serait mis en scène. Donc, en ce mois d'octobre 1849, un serial killer, fondu de Poe, terrorise Baltimore ; quand il n'emmure pas ses victimes, il les enterre avec un corbeau ou les envoie à la morgue, par deux. La police, sur les dents, fait appel au plus fin connaisseur de l'oeuvre : Edgar Poe himself (John Cusack). Un Poe qui picole, titube, se prend des gnons dans la figure, plus incarné et moins sentencieux que celui de Coppola dans Twixt.

Point fort de ce polar : une ambiance gothique qui doit autant aux huit adaptations réalisées par Roger Corman, au début des années 1960 (La Chambre des tortures, Le Masque de la mort rouge...), qu'à Sleepy Hollow, de Tim Burton. Moments de grâce : les ralentis, lors d'un bal costumé, où les couples tournoient sur la piste. Et les dialogues sont superbes : John Cusack semble articuler chaque mot pour mieux le faire résonner. Même ses insultes — « philistins », sa préférée — deviennent de la poésie... Bien sûr, Poe et l'inspecteur chargé de l'enquête ressemblent trop à des Experts de Baltimore au xixe siècle : ils sont presque omniscients, vont droit au but sans tâtonner. Mais le film de James McTeigue (V pour Vendetta) prend souvent aux tripes, comme le grand pendule tranchant qui flirte avec le ventre de l'une des victimes... — Nicolas Didier

CinemaTeaser

par Emmanuelle Spadacenta

Malgré une magnifique esthétique (...), "L'ombre du Mal" est un petit film, dont les ambitions dépassent largement le récit linéaire voire monotone.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Ecran Large

L'univers d'Edgar Allan Poe à la sauce "Seven". Un ride d'autant plus distrayant que McTeigue fait preuve d'une sobriété exemplaire laissant John Cusack faire le show.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Studio Ciné Live

Voir le site de Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

TéléCinéObs

Un whodunit plutôt haletant (hormis une résolution décevante et bâclée) et un hommage plaisant aux séries B morbides de Roger Corman.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Télérama

Points forts du nouveau thriller de James McTeigue ("V pour Vendetta") : une ambiance gothique et des dialogues superbes.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Critikat.com

Lorsqu'on se pique de s'aventurer dans le tourbillon de l'horreur littéraire, il faut céder à la passion – une passion dont "L'Ombre du mal" est, du scénario à l'image, tristement dépourvu.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

L'Ecran Fantastique

Malheureusement, l'oeuvre dans son entier ressemble davantage à un téléfilm luxueux à gros budget dont l'intérêt s'amenuise au fur et à mesure que le récit se dévoile.

La critique complète est disponible sur le site L'Ecran Fantastique

Le Monde

Ce serait céder à la facilité que de constater que cette histoire n'a rien d'extraordinaire, même si elle a pour héros Edgar Allan Poe. Mais après tout, "L'Ombre du mal" ne fait que ça, pendant presque deux heures, céder à la facilité.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Point

Voir le site du Point.

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Les Fiches du Cinéma

Si James McTeigue ("V pour Vendetta") trousse un thriller en costumes qui se regarde sans déplaisir, il passe à côté de la magie morbide du plus gothique des poètes.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Mad Movies

Si le script référentiel s'avère amusant, le problème réside dans la réalisation de McTeigue, (...) qui livre un style académique et des scènes d'action superflues qui font ressembler l'ensemble à une version un peu pauvre des "Sherlock Holmes" de Guy Ritchie.

La critique complète est disponible sur le site Mad Movies

Première

Le thème de l'artiste confronté à ses responsabilités n'est pas nouveau et James McTeigue ("V pour Vendetta") n'en fait rien de plus qu'un téléfilm cossu agrémenté de saillies gore.

La critique complète est disponible sur le site Première

Libération

Biographie fantaisiste qui tente de jongler avec le thriller et le fantastique, et se plante magistralement sur les deux tableaux.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Positif

(...) la mise en scène est peu aidée par un montage agressif, un dialogue prétentieux, les grondements d'une partition lassante et une pléthore de personnages indifférents.

La critique complète est disponible sur le site Positif

0 Replies to “L Ombre Du Mal Critique Essay”

Lascia un Commento

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *